Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adhérez au Front National !

                                        encart adhesion

A remplir et à retourner à :

F N 27

BP 63

27190 CONCHES EN OUCHE PDC

Chèque à l'ordre du    

FN 27   

Téléchargez le bulletin d'adhésion

ici

Municipales 2014

     municipales 2014  

 

   Téléchargez le pré-engagement de candidature 

                                 ici  

 

EVREUX BLEU MARINE

Téte de liste: Emmanuel CAMOIN 

FRONT NATIONAL

38,rue Josephine

BP:30511

27005 EVREUX CEDEX

*************************************************************   

LOUVIERS BLEU MARINE 

Téte de liste : Ludovic LARUE

http://ludoviclarue.unblog.fr/  

Courriel: ludoviclarue27@gmail.com 

contact : 06.70.42.31.61

 

************************************************************ 

LES ANDELYS BLEU MARINE

 Téte de liste :  Christophe DELACOUR

http://fn.lesandelys.over-blog.com/ 

Courriel: fn.lesandelys@gmail.com

contact : 06.34.01.09.69

 

************************************************************* 

LE NEUBOURG BLEU MARINE

Téte de liste : Jean Baptiste MARCHAND

9,avenue de la libération Appt 32

27110 LE NEUBOURG

http://une-autre-voix-pour-le-neubourg.overblog.com/

courrielleneubourgbleumarine@gmail.com                         

 

************************************************************  

VERNON BLEU MARINE

Téte de liste : Eric AKERMANN

BP:430

27204 VERNON Cedex

http://vernonmarine.blogspot.fr/

Courriel: vernonbleumarine@gmail.com

 

************************************************************  

 LA BARRE EN OUCHE BLEU MARINE 

  Téte de liste: Alain BIGOT

 

 

 

************************************************************  

LE THUIT - SIGNOL BLEU MARINE

Téte de liste :   Henri ROGIER

 

 

 

 

*********************************************************** 

NASSANDRE BLEU MARINE 

Tete de liste : Daniel LEBLANC

 

 

 

***********************************************************

ST SIMEON BLEU MARINE

Tete de liste : Bruno MAUCONDUIT

 

 

 

***********************************************************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journal de bord de J.M Le Pen

       
    
  n° 327 / 12 juillet 2013 / /

 
Comme chaque semaine retrouvez le blog vidéo de Jean-Marie Le Pen présenté par Guillaume L’Huillier. 

Siège du FN 27 à Evreux

  Flamme-Haute-Normandie                  Blason Eure

 

Siège de la Fédération du FN 27 

 

38,rue Joséphine 27000 EVREUX

 

Par courrier: FN27  Bp:63  27190 Conches en ouche PDC

 

Courriel : frontnational27@gmail.com 

 

Jours des permanences: 

 Mercredi: 14h00 - 19h00

  Samedi:    9h00  - 12h00  

                        14h00 -  17h00  

 

18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 19:37

18 février 2013

En vendant des kits frauduleux à ses anciens codétenus, un prisonnier nantais a réussi à gruger 170 000 euros à Pôle Emploi.

En vendant des kits frauduleux à ses anciens codétenus, un prisonnier nantais a réussi à gruger 170 000 euros à Pôle Emploi.Ils sont sept. Six anciens détenus, plus un prisonnier, qui risque fort de le rester. Grâce à de faux kits parfaitement fabriqués, ils ont réussi à toucher frauduleusement 170 000 euros auprès de Pôle Emploi. L’affaire est passée devant le tribunal correctionnel de Nantes hier.C’est une partie de billard à trois bandes qui a été mise à jour. Une personne se procurait d’abord des imprimés de Pôle Emploi, qu’elle réussissait à transmettre à un contact en prison. Le prisonnier utilisait ensuite les ordinateurs du centre de détention pour fabriquer de faux documents administratifs. Au contact des détenus, il faisait alors la promotion de ces faux kits Pôle Emploi, exigeant qu’on lui reverse une partie des allocations fraudées. Ces bulletins de paie et lettres de licenciement bidons ont permis aux fraudeurs, tous anciens détenus, d’obtenir plusieurs milliers d’euros chacun. L’un d’eux a ainsi perçu 40 000 euros sans avoir travaillé.

Une affaire ubuesque

Pour éviter de telles malversations, Pôle Emploi s’appuie généralement sur le recoupement de plusieurs dossiers. Il s’agit de comparer les «attestations employeurs», récapitulant les périodes travaillées, avec les «déclarations uniques d’embauches» envoyées aux URSSAF par l’entreprise. Mais ici, tout est passé entre les mailles du filet. «C’est ubuesque, résume Valérie Hoingne, déléguée régionale SNU chez Pôle emploi. Ici, les fraudeurs sont peut-être allés jusqu’à payer les URSSAF quelques-temps en espérant extorquer davantage d’argent après».Au tribunal correctionnel de Nantes, l’affaire frappe d’autant plus que mercredi, un chômeur s’est immolé par le feu devant une agence Pôle Emploi de la ville, pour protester contre la fin du versement de ses droits. Le procureur, Yan Richard, n’a pas manqué de rappeler le drame au début de son réquisitoire. «Des gens commettent des actes irréparables faute de sous pour se nourrir. Je ne trouve pas ça drôle du tout de prendre indûment près de 200 000 euros à Pôle Emploi», a-t-il déclaré selon Ouest-France. De lourdes peines, allant jusqu’à trois ans ferme, ont été requises.Avant qu’elles ne soient réunies en un seul organisme, l’ANPE et les Assedic faisaient déjà les frais de fraudes similaires. Poursuivi en 2011, un comptable parisien à la retraite fournissait, contre rémunération, de faux contrats de travail et de fausses fiches de paie. Il trouvait ses clients parmi ses connaissances ou par l’intermédiaire de sociétés véreuses. Avec plus de 150 faux allocataires, le préjudice dépassait les deux millions d’euros. Cette fois, c’est Pôle Emploi qui avait levé le lièvre.En 2011, 15% des 3800 fraudes décelées étaient le fait d’emplois fictifs et de fausses attestations d’employeurs.

LE FIGARO

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires