Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adhérez au Front National !

                                        encart adhesion

A remplir et à retourner à :

F N 27

BP 63

27190 CONCHES EN OUCHE PDC

Chèque à l'ordre du    

FN 27   

Téléchargez le bulletin d'adhésion

ici

Municipales 2014

     municipales 2014  

 

   Téléchargez le pré-engagement de candidature 

                                 ici  

 

EVREUX BLEU MARINE

Téte de liste: Emmanuel CAMOIN 

FRONT NATIONAL

38,rue Josephine

BP:30511

27005 EVREUX CEDEX

*************************************************************   

LOUVIERS BLEU MARINE 

Téte de liste : Ludovic LARUE

http://ludoviclarue.unblog.fr/  

Courriel: ludoviclarue27@gmail.com 

contact : 06.70.42.31.61

 

************************************************************ 

LES ANDELYS BLEU MARINE

 Téte de liste :  Christophe DELACOUR

http://fn.lesandelys.over-blog.com/ 

Courriel: fn.lesandelys@gmail.com

contact : 06.34.01.09.69

 

************************************************************* 

LE NEUBOURG BLEU MARINE

Téte de liste : Jean Baptiste MARCHAND

9,avenue de la libération Appt 32

27110 LE NEUBOURG

http://une-autre-voix-pour-le-neubourg.overblog.com/

courrielleneubourgbleumarine@gmail.com                         

 

************************************************************  

VERNON BLEU MARINE

Téte de liste : Eric AKERMANN

BP:430

27204 VERNON Cedex

http://vernonmarine.blogspot.fr/

Courriel: vernonbleumarine@gmail.com

 

************************************************************  

 LA BARRE EN OUCHE BLEU MARINE 

  Téte de liste: Alain BIGOT

 

 

 

************************************************************  

LE THUIT - SIGNOL BLEU MARINE

Téte de liste :   Henri ROGIER

 

 

 

 

*********************************************************** 

NASSANDRE BLEU MARINE 

Tete de liste : Daniel LEBLANC

 

 

 

***********************************************************

ST SIMEON BLEU MARINE

Tete de liste : Bruno MAUCONDUIT

 

 

 

***********************************************************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journal de bord de J.M Le Pen

       
    
  n° 327 / 12 juillet 2013 / /

 
Comme chaque semaine retrouvez le blog vidéo de Jean-Marie Le Pen présenté par Guillaume L’Huillier. 

Siège du FN 27 à Evreux

  Flamme-Haute-Normandie                  Blason Eure

 

Siège de la Fédération du FN 27 

 

38,rue Joséphine 27000 EVREUX

 

Par courrier: FN27  Bp:63  27190 Conches en ouche PDC

 

Courriel : frontnational27@gmail.com 

 

Jours des permanences: 

 Mercredi: 14h00 - 19h00

  Samedi:    9h00  - 12h00  

                        14h00 -  17h00  

 

13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 09:39

Paris Normandie,du lundi 13 mai 2013 à 09H20

Religion. L’Union cultuelle musulmane, qui porte le projet de mosquée, déclare rester sereineaprès la saisine du juge administratif par le Front national et l’Association des musulmans d’Évreux.

 

 

La délibération du conseil municipal du 4 mars dernier, qui accorde un bail emphytéotique à l’UCME (Union cultuelle musulmane d’Évreux) en vue de l’édification d’une mosquée, était-elle valide en droit ? Le Front national (FN) et l’AME (Association des musulmans d’Évreux), portant un projet alternatif de mosquée, ne sont pas convaincus. Ils ont chacun saisi un juge administratif - lire nos éditions du 4 mai.

« Nous avons confiance dans la justice de notre pays »

Vendredi, à l’occasion d’une conférence de presse réunissant des représentants des associations fédérées au sein de l’UCME, ses porte-parole ont, tant au nom de la République que de la démocratie, adopté un ton serein pour répondre aux arguments développés par le FN et l’AME.

Sa représentativité est l’argument fort de l’UCME face à une association, l’AME, qui ne représenterait qu’elle-même : « L’UCME est la seule association cultuelle à fédérer autant d’associations représentant diverses sensibilités religieuses et des pays très divers », explique Abdarahmane Ba, secrétaire général de l’UCME. Leur lien tient « au respect de l’éthique musulmane et du cadre républicain ».

Vice-président en charge de la communication, Badr Eddine Bouzada rappelle volontiers que l’AME a appartenu à l’UCME : « Elle en était même un membre fondateur en mai 2011 et, pour cette raison, elle disposait de trois postes clés au bureau et trois au conseil d’administration. » Si l’AME est partie, c’est qu’elle se serait confrontée au refus des autres associations de lui céder la majorité des voix au conseil d’administration. « L’AME aurait privé les autres associations de toute participation à la gestion du futur lieu de culte. »

L’AME réfute cette version via son président, Moustapha Mbodji. Il évoque une rupture due à « l’accentuation des clivages dans le conseil d’administration ainsi que le climat de défiance qui y règne ».

L’autre argument de fond, en termes de légitimité, tient à l’indépendance revendiquée de l’UCME : « Nous n’appartenons à aucun mouvement national, explique un membre qui se revendique d’abord musulman. Je regrette le recours de nos frères de l’AME, qui peut avoir pour conséquence de freiner la construction de la mosquée, et leur position radicale, qui est de dire, concernant cette mosquée, “ce sera nous, ou rien !”. »

Concernant le recours du FN, il est réduit à une dimension purement politique : « Le Front national n’a pas de programme politique à défendre. Alors il attend ce genre d’affaire pour s’engouffrer dans la brèche », pense Abdarahmane Ba.

L’UCME n’estime pas pour autant avoir réponse à tout et ne préjuge pas de la décision du tribunal administratif de Rouen, attendue pour le 16 mai : « Nous avons confiance dans la justice de notre pays. Nous ne critiquerons pas sa décision et nous prendrons en compte, le cas échéant, les préconisations qui seront formulées pour que notre dossier soit validé », conclut Djamel Lefkir, président de l’UCME.



"L'UCME n'est pas visée"

Contacté au lendemain de la conférence de presse de l’UCME, Moustapha Mbodji, président de l’AME, réplique à son tour.

« Dire que nous voulions la majorité absolue des voix au conseil d’administration de l’UCME n’a pas de sens, rétorque-t-il. Ce que nous pensions en revanche, c’est que pour mener un projet de mosquée, on ne peut pas fonctionner par consensus. Il y a des décisions importantes à prendre et, pour cela, il fallait qu’une majorité se dessine au sein de l’union cultuelle. »

Moustapha Mbodji conteste la représentativité de l’UCME : « Cette fédération est bâtie sur la base de considérations ethniques ! » Est mise en avant l’origine algérienne de plusieurs des associations constitutives de l’UCME. L’Association des femmes musulmanes aurait quant à elle été « créée de toutes pièces » pour faire beau dans le décor et les collectifs (lybien, tchétchène ou encore pakistanais) que l’UCME fédère ne représentaient qu’une poignée d’adhérents.

Intégrisme ?

Moustapha Mbodji conteste aussi le fait que son association soit une « filiale » de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) : « Certains de nos membres sont en effet adhérents de l’UOIF. Mais peut-être cinq ou six sur quatre-vingt adhérents. Où est le problème ? Je suis moi-même fier d’y appartenir, commente Moustapha Mbodji, qui se défend de tout radicalisme ou intégrisme musulman. C’est pourtant ce qui est sous-entendu dans certains discours officiels. »

Enfin, le président de l’AME rappelle que le recours de son association devant la justice ne vise pas l’UCME mais la délibération du conseil municipal d’Évreux.




Recours

AME

L’AME, qui considèredans ce dossier que Michel Champredon, maire d’Évreux (PRG), a toujours fait preuve de partialité - conteste la décision du conseil municipal attribuantun terrain à l’UCME pour construiresa mosquée. Celui-ci est situé boulevard du 14-Juillet, à Guichainville, en bordurede la ZUP deLa Madeleine.

Avant la délibération du 4 mars, l’AME évoquait une décision à venir « organisée dans l’opacité et le flou totalpour aboutirà une décision inique enfaisant fi dela bienséance républicaine,à savoir l’impartialitéet l’équité ».

FN

Le Front national d’Évreux soulèvedevant le juge administratif huit points de contestation à l’appui de son recours, parmi lesquels la remise en cause du « principede neutralitéde l’État républicain »et « l’absencede plan de financement ».

 

R. M.

Partager cet article

Repost 0

commentaires