Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adhérez au Front National !

                                        encart adhesion

A remplir et à retourner à :

F N 27

BP 63

27190 CONCHES EN OUCHE PDC

Chèque à l'ordre du    

FN 27   

Téléchargez le bulletin d'adhésion

ici

Municipales 2014

     municipales 2014  

 

   Téléchargez le pré-engagement de candidature 

                                 ici  

 

EVREUX BLEU MARINE

Téte de liste: Emmanuel CAMOIN 

FRONT NATIONAL

38,rue Josephine

BP:30511

27005 EVREUX CEDEX

*************************************************************   

LOUVIERS BLEU MARINE 

Téte de liste : Ludovic LARUE

http://ludoviclarue.unblog.fr/  

Courriel: ludoviclarue27@gmail.com 

contact : 06.70.42.31.61

 

************************************************************ 

LES ANDELYS BLEU MARINE

 Téte de liste :  Christophe DELACOUR

http://fn.lesandelys.over-blog.com/ 

Courriel: fn.lesandelys@gmail.com

contact : 06.34.01.09.69

 

************************************************************* 

LE NEUBOURG BLEU MARINE

Téte de liste : Jean Baptiste MARCHAND

9,avenue de la libération Appt 32

27110 LE NEUBOURG

http://une-autre-voix-pour-le-neubourg.overblog.com/

courrielleneubourgbleumarine@gmail.com                         

 

************************************************************  

VERNON BLEU MARINE

Téte de liste : Eric AKERMANN

BP:430

27204 VERNON Cedex

http://vernonmarine.blogspot.fr/

Courriel: vernonbleumarine@gmail.com

 

************************************************************  

 LA BARRE EN OUCHE BLEU MARINE 

  Téte de liste: Alain BIGOT

 

 

 

************************************************************  

LE THUIT - SIGNOL BLEU MARINE

Téte de liste :   Henri ROGIER

 

 

 

 

*********************************************************** 

NASSANDRE BLEU MARINE 

Tete de liste : Daniel LEBLANC

 

 

 

***********************************************************

ST SIMEON BLEU MARINE

Tete de liste : Bruno MAUCONDUIT

 

 

 

***********************************************************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journal de bord de J.M Le Pen

       
    
  n° 327 / 12 juillet 2013 / /

 
Comme chaque semaine retrouvez le blog vidéo de Jean-Marie Le Pen présenté par Guillaume L’Huillier. 

Siège du FN 27 à Evreux

  Flamme-Haute-Normandie                  Blason Eure

 

Siège de la Fédération du FN 27 

 

38,rue Joséphine 27000 EVREUX

 

Par courrier: FN27  Bp:63  27190 Conches en ouche PDC

 

Courriel : frontnational27@gmail.com 

 

Jours des permanences: 

 Mercredi: 14h00 - 19h00

  Samedi:    9h00  - 12h00  

                        14h00 -  17h00  

 

20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 13:02

Politique  Par Jean-Baptiste Garat   Mis à jour le 19/06/2013 à 20:03  Publié le 19/06/2013 à 18:57     

 

 Jean-François Copé et Jean-Louis Costes, qui représentera l'UMP au deuxième tour de la législative partielle dans le Lot-et-Garonne.

Jean-François Copé et Jean-Louis Costes, qui représentera l'UMP au deuxième tour de la législative partielle dans le Lot-et-Garonne. Crédits photo : MEHDI FEDOUACH/AFP

Olivier Lapierre, ancien maire UMP de Saint-Gilles, a été exclu du parti. Celui-ci souhaitait un accord avec le Front national aux municipales de 2014. Cette décision est l'occasion pour Jean-Fraçois Copé de rappeler la ligne de conduite de sa formation face à la montée électorale du Front National.

 

Jean-François Copé a voulu faire un exemple. Le conseiller général UMP du Gard Olivier Lapierre a été exclu du parti mercredi. L'ancien maire de Saint-Gilles avait annoncé qu'il souhaitait et soutiendrait la candidature du député du FN Gilbert Collard aux municipales de 2014. «S'il se présentait, je serais à ses côtés pour l'aider, avait-il expliqué au micro de France Bleu. Je serai sur la liste s'il le désire.» «Je pense qu'il devrait y avoir pas mal de gens qui le soutiendront, UMP, même UDI, qui sont prêts à faire le pas avec lui», avait-t-il ajouté.Cette déclaration publique donne l'occasion au président de l'UMP de tester la solidité de sa stratégie vis-à-vis du FN. Début mai à Nîmes - dans le Gard justement -, il avait expliqué quelle serait la ligne de conduite de sa formation: «Dans un duel FN-PS au deuxième tour d'une élection locale, je n'appellerai certes pas à voter pour le FN mais je n'appellerai pas non plus à voter pour le parti socialiste», avait-il expliqué à la tribune. «Le Front national est un parti extrémiste. Il n'y aura pas d'alliance avec ce parti», avait-il ajouté, en aparté cette fois.

«La diabolisation du FN a prouvé ses limites électorales»

L'exclusion d'Olivier Lapierre est donc l'occasion pour Copé de rappeler «qu'aucun accord d'aucune sorte ne sera accepté avec le Front national», alors que beaucoup à l'UMP craignent une «contagion». «Rien ne bougera au niveau national, rien ne peut bouger sans quoi nous sommes morts. Mais dans les petites villes, on voit nos digues s'effondrer une à une», déplore un ténor UMP de la région Paca. Dans les rangs du parti, certains doutent de l'efficacité de la stratégie arrêtée par Nicolas Sarkozy et défendue par Jean-François Copé. «La diabolisation du FN a prouvé ses limites électorales, c'est l'une des leçons à tirer des partielles», poursuit l'élu.

Analyser les motivations des Français qui votent FN

Au bureau politique mercredi, Laurent Wauquiez est monté au créneau pour demander un réexamen de la stratégie du parti vis-à-vis de l'électorat du FN. Le vice-président du parti a demandé la création d'un groupe d'étude pour analyser les motivations des Français qui votent pour Marine Le Pen et ses candidats. «L'UMP ne peut plus se contenter de taper sur le PS et de garder un silence prudent à l'égard du Front national», résume un participant de la réunion.

La proposition de Laurent Wauquiez n'a cependant pas été retenue. Du moins pour l'instant. «Si on ne regarde pas plus loin, on peut se satisfaire de nos résultats lors des partielles, conclut un copéiste. Le vote FN croît peut-être au détriment de la gauche aujourd'hui. Mais demain, quand il gagnera, ce sera contre nos candidats.» Une réalité que Copé lui-même a soulignée en admettant que «l'avenir du parti» était en jeu.

    L'ancien maire UMP de Saint-Gilles se rallie à Gilbert C

  Gilbert Collard, ici en mars, lors d'une manifestation contre le mariage gay.

Conseiller général du Gard, Olivier Lapierre pourrait être exclu de l'UMP pour sa prise de position en faveur du député proche de Marine Le Pen.

L'ancien maire UMP de Saint-Gilles (Gard) a annoncé lundi son ralliement à Gilbert Collard (Rassemblement bleu Marine), au cas où ce dernier déciderait de se présenter aux élections municipales de 2014.

«Je lui ai simplement dit que s'il se présentait, je serais à ses côtés pour l'aider», a déclaré Olivier Lapierre, premier magistrat de Saint-Gilles de 2008 à 2010, au micro de France Bleu Gard Lozère.

«C'est un ami de longue date (…) Je pense qu'il pourrait y avoir d'autres UMP et UDI prêts à franchir le pas avec nous», a ajouté le médecin, qui est toujours conseiller général du Gard.

Dans les deux heures qui ont suivi la diffusion de l'interview, le vice-président de l'UMP, Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes, a demandé l'exclusion d'Olivier Lapierre, dont le sort pourrait être scellé mercredi, à l'issue d'une réunion du bureau politique du parti.

                        Les déclarations d'Olivier Lapierre sont les premières tenues ainsi par un élu de l'UMP. Dans le Gard, seul département de France à avoir placé Marine Le Pen en tête au premier tour de l'élection présidentielle de 2012 (25,51 %), elles sont lourdes de sens. Le président de l'UMP, Jean-François Copé, n'avait d'ailleurs rien laissé au hasard le 6 mai dernier à Nîmes, en déclarant en aparté de son meeting: «Le Front national est un parti extrémiste. Il n'y aura pas d'alliance avec ce parti. C'est l'honneur de la droite française que de dire cela», menaçant d'exclusion ceux qui contreviendraient à la consigne.

Quelques semaines plus tôt, Gilbert Collard avait prévenu dans Le Figaro que des élus UMP étaient prêts à le rejoindre. Si le député du Gard - qui avait réuni 48,08 % au premier tour des législatives dans la ville - n'a pas encore officialisé sa candidature à Saint-Gilles, il la sait chargée de symboles pour le Front national. La cité camarguaise est en effet la première à avoir élu un maire frontiste, Charles de Chambrun, en 1989.

 Source Le figaro  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FN 27 - dans politique
commenter cet article

commentaires