Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adhérez au Front National !

                                        encart adhesion

A remplir et à retourner à :

F N 27

BP 63

27190 CONCHES EN OUCHE PDC

Chèque à l'ordre du    

FN 27   

Téléchargez le bulletin d'adhésion

ici

Municipales 2014

     municipales 2014  

 

   Téléchargez le pré-engagement de candidature 

                                 ici  

 

EVREUX BLEU MARINE

Téte de liste: Emmanuel CAMOIN 

FRONT NATIONAL

38,rue Josephine

BP:30511

27005 EVREUX CEDEX

*************************************************************   

LOUVIERS BLEU MARINE 

Téte de liste : Ludovic LARUE

http://ludoviclarue.unblog.fr/  

Courriel: ludoviclarue27@gmail.com 

contact : 06.70.42.31.61

 

************************************************************ 

LES ANDELYS BLEU MARINE

 Téte de liste :  Christophe DELACOUR

http://fn.lesandelys.over-blog.com/ 

Courriel: fn.lesandelys@gmail.com

contact : 06.34.01.09.69

 

************************************************************* 

LE NEUBOURG BLEU MARINE

Téte de liste : Jean Baptiste MARCHAND

9,avenue de la libération Appt 32

27110 LE NEUBOURG

http://une-autre-voix-pour-le-neubourg.overblog.com/

courrielleneubourgbleumarine@gmail.com                         

 

************************************************************  

VERNON BLEU MARINE

Téte de liste : Eric AKERMANN

BP:430

27204 VERNON Cedex

http://vernonmarine.blogspot.fr/

Courriel: vernonbleumarine@gmail.com

 

************************************************************  

 LA BARRE EN OUCHE BLEU MARINE 

  Téte de liste: Alain BIGOT

 

 

 

************************************************************  

LE THUIT - SIGNOL BLEU MARINE

Téte de liste :   Henri ROGIER

 

 

 

 

*********************************************************** 

NASSANDRE BLEU MARINE 

Tete de liste : Daniel LEBLANC

 

 

 

***********************************************************

ST SIMEON BLEU MARINE

Tete de liste : Bruno MAUCONDUIT

 

 

 

***********************************************************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journal de bord de J.M Le Pen

       
    
  n° 327 / 12 juillet 2013 / /

 
Comme chaque semaine retrouvez le blog vidéo de Jean-Marie Le Pen présenté par Guillaume L’Huillier. 

Siège du FN 27 à Evreux

  Flamme-Haute-Normandie                  Blason Eure

 

Siège de la Fédération du FN 27 

 

38,rue Joséphine 27000 EVREUX

 

Par courrier: FN27  Bp:63  27190 Conches en ouche PDC

 

Courriel : frontnational27@gmail.com 

 

Jours des permanences: 

 Mercredi: 14h00 - 19h00

  Samedi:    9h00  - 12h00  

                        14h00 -  17h00  

 

7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 13:01
 

Publié le mercredi 06 février 2013 à 21H42

                                                                                                                      photo_1360140398197-7-0-514691.jpg

Un salarié de Petroplus manifeste à Petit-Couronne le 6 février 2013

 

La raffinerie en difficulté Petroplus, de Petit-Couronne (Seine-Maritime), a connu un énième coup de théâtre mercredi lorsque les 470 salariés ont appris que les offres de reprise, non recevables en l'état, devaient encore être améliorées.

La nouvelle est tombée mercredi en milieu d'après-midi au cours d'un comité d'entreprise, laissant les salariés et leurs représentants syndicaux dans le désarroi.

"On est des gens dignes mais, là, on a un gouvernement d'enfoirés: faire des fausses joies aux gens, c'est ça qui nous met en colère", a dit à l'AFP Christian qui travaille depuis 30 ans à la raffinerie.

Réunis devant le Comité d'entreprise, la direction et les administrateurs se sont réjouis des offres de reprise déposées mardi par le suisse Terrae, l'égyptien Arabiyya Lel Istithmaraat International, la société libyenne Murzuk Oil, la chypriote FJ Energy Group.

Ils ont précisé que NetOil, société panaméenne, avait confirmé son offre précédente, qui avait déjà été rejetée par le tribunal.

La société française Damanapol International proposerait de se mettre à disposition de tous les autres dossiers de rachat pour une contribution au financement via un "investissement salarial ou populaire", selon une source proche du dossier.

Toutefois, ont-ils précisé dans un communiqué, les offres ne sont pas "recevables en l'état" par le tribunal de commerce.

Du côté des syndicats, le porte-parole de l'intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC Yvan Scornet (CGT) a réagi: "Aujourd'hui, on nous dit que les offres ne sont pas recevables. Quand je vous parlais des montagnes russes: lundi, on nous dit qu'il n'y a pas grand-chose, mardi, on était vers le haut, et aujourd'hui plus rien".

Plusieurs représentants syndicaux ont dit que les candidats à la reprise pouvaient passer outre l'administrateur judiciaire, une possibilité confirmée par la direction du site.

"On en veut un peu au gouvernement qui a beaucoup travaillé mais fait des effets d'annonce", a déclaré Laurent Patinier, de la CFDT.

Réaction d'une source gouvernementale: "Il y a eu un emballement médiatique. Tout le monde est monté au créneau (...) On est passé d'une euphorie à un accablement; ce n'est pas ça non plus".

"Rien ne nous dit qu'on ne va pas l'avoir (ndlr: l'offre) ou alors, il y aurait un énorme retournement et ça nous étonnerait", a-t-on ajouté de même source.

Dans son communiqué, la direction de Petroplus a confirmé mercredi qu'aucun "des dossiers déposés ne constitue (...) une offre susceptible d’être présentée au Tribunal dans l’objectif d’un plan de cession". Selon elle, les candidats n'ont pas réuni les conditions nécessaires à la poursuite de l'activité.

Plan de sauvegarde de l'emploi déclenché

"En l'absence d'offre juridiquement recevable au 5 février, les administrateurs judiciaires et le directeur du site ont donc annoncé leur intention d'engager" les procédures préalables à un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) du site, poursuit la direction.

"Ce n'est pas à la direction de juger les offres (...) Seul le tribunal (de commerce) jugera du sérieux" des offres de reprise de la raffinerie, a déclaré à l'AFP M. Montebourg, ministre du Redressement productif. Le gouvernement souhaite que les repreneurs aient le temps de "finaliser leurs dossiers", ce qui devrait être fait d'ici 3 à 4 semaines", a-t-on commenté dans l'entourage du ministre.

Le parquet a demandé un report de l'audience du tribunal de commerce de Rouen consacrée à l'examen des offres. Un report laisserait du temps aux candidats de parfaire leurs projets.

Passant en revue l'ensemble du dossier qu'elle suit attentivement, une autre source gouvernementale a dit: "en clair, rien ne semble compromis".

Par ailleurs, l'intersyndicale sera reçue vendredi au ministère de l'Energie pour négocier une participation de Shell, l'opérateur historique, à une reprise, a annoncé mercredi matin Nicolas Vincent, représentant de la CGT à Petroplus.

L'espoir des salariés avait été encouragé mardi par l'engagement du gouvernement via Arnaud Montebourg de participer "de façon minoritaire" à une reprise, même si le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a insisté sur le fait que l'Etat ne s'engagerait qu'à condition qu'il y ait une "offre crédible".

Une source proche du dossier a estimé que "Matignon a peut-être été plus prudent dans l'expression" que ne l'a été le cabinet du ministre du Redressement productif.

Dans son offre très médiatisée, l'égyptien Arabiyya Lel Istithmaraat, "a souhaité que l'Etat participe à concurrence de 20 ou 25% maximum au capital social" tout en assurant que "l'offre sera maintenue si l'Etat refuse", selon son représentant en France, Michel Billard de la Motte, qui s'exprimait mercredi matin sur Europe 1.

Ouvert en 1929, le site de Petit-Couronne est menacé depuis plus d'un an. La poursuite de l'activité est prévue jusqu'au 16 avril.

 

                                                                                                                                                                            AFP 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires