Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adhérez au Front National !

                                        encart adhesion

A remplir et à retourner à :

F N 27

BP 63

27190 CONCHES EN OUCHE PDC

Chèque à l'ordre du    

FN 27   

Téléchargez le bulletin d'adhésion

ici

Municipales 2014

     municipales 2014  

 

   Téléchargez le pré-engagement de candidature 

                                 ici  

 

EVREUX BLEU MARINE

Téte de liste: Emmanuel CAMOIN 

FRONT NATIONAL

38,rue Josephine

BP:30511

27005 EVREUX CEDEX

*************************************************************   

LOUVIERS BLEU MARINE 

Téte de liste : Ludovic LARUE

http://ludoviclarue.unblog.fr/  

Courriel: ludoviclarue27@gmail.com 

contact : 06.70.42.31.61

 

************************************************************ 

LES ANDELYS BLEU MARINE

 Téte de liste :  Christophe DELACOUR

http://fn.lesandelys.over-blog.com/ 

Courriel: fn.lesandelys@gmail.com

contact : 06.34.01.09.69

 

************************************************************* 

LE NEUBOURG BLEU MARINE

Téte de liste : Jean Baptiste MARCHAND

9,avenue de la libération Appt 32

27110 LE NEUBOURG

http://une-autre-voix-pour-le-neubourg.overblog.com/

courrielleneubourgbleumarine@gmail.com                         

 

************************************************************  

VERNON BLEU MARINE

Téte de liste : Eric AKERMANN

BP:430

27204 VERNON Cedex

http://vernonmarine.blogspot.fr/

Courriel: vernonbleumarine@gmail.com

 

************************************************************  

 LA BARRE EN OUCHE BLEU MARINE 

  Téte de liste: Alain BIGOT

 

 

 

************************************************************  

LE THUIT - SIGNOL BLEU MARINE

Téte de liste :   Henri ROGIER

 

 

 

 

*********************************************************** 

NASSANDRE BLEU MARINE 

Tete de liste : Daniel LEBLANC

 

 

 

***********************************************************

ST SIMEON BLEU MARINE

Tete de liste : Bruno MAUCONDUIT

 

 

 

***********************************************************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journal de bord de J.M Le Pen

       
    
  n° 327 / 12 juillet 2013 / /

 
Comme chaque semaine retrouvez le blog vidéo de Jean-Marie Le Pen présenté par Guillaume L’Huillier. 

Siège du FN 27 à Evreux

  Flamme-Haute-Normandie                  Blason Eure

 

Siège de la Fédération du FN 27 

 

38,rue Joséphine 27000 EVREUX

 

Par courrier: FN27  Bp:63  27190 Conches en ouche PDC

 

Courriel : frontnational27@gmail.com 

 

Jours des permanences: 

 Mercredi: 14h00 - 19h00

  Samedi:    9h00  - 12h00  

                        14h00 -  17h00  

 

30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 21:31

Élections municipales 2014 ,Jeudi 30 mai 2013

Le Front national peut "nourrir de bons espoirs" pour les municipales de 2014, selon une étude de l'Ifop s'appuyant sur les résultats enregistrés par ce parti au second tour des législatives, en juin dernier.
Selon une étude de l'Ifop, les élections municipales de 2014 pourraient bien fournir au FN l'occasion de conquérir des communes.

Selon une étude de l'Ifop, les élections municipales de 2014 pourraient bien fournir au FN l'occasion de conquérir des communes.

i le Front National est devenu, 40 ans après sa création, une force politique de premier plan, l’absence d’ancrage local continue de constituer l’une des principales faiblesses de ce parti. Engagée dans une démarche de conquête du pouvoir, Marine Le Pen, n’a pas, contrairement à son père, fait l’impasse sur l’implantation locale en se présentant personnellement régulièrement à Hénin-Beaumont et en assignant le même objectif à ses principaux lieutenants dans différentes régions de France.

Dans ce contexte la conquête de plusieurs villes lors des élections municipales de 2014 a été clairement affichée comme l’un des objectifs du mouvement pendant l’université de rentrée qui s’est tenue dernièrement à la Baule.

L’analyse de l’Ifop sur la base des résultats du second tour des élections législatives fait paraître que des potentialités existent pour le Front National dans la perspective des élections municipales de 2014. Nous avons en effet répertorié 77 communes de plus de 4 000 habitants dans lesquelles le Front National a franchi la barre des 40 % au second tour. Dans 17 d’entre elles, le parti de Marine Le Pen a même atteint ou dépassé les 50 % (comme aux Saintes-Maries-de-la-Mer : 72 % ; à Tarascon : 57,4 % ; à Hénin-Beaumont : 55,1 % ou bien encore à Cogolin : 52,7 %). Le score se situe entre 45 % et 49,9 % dans 24 communes et entre 40 % et 44,9 % dans 36 autres.

   
1

Il s’agit bien entendu tout d’abord des communes où le Front National a atteint ses plus hauts scores soit en duel : 72 % aux Saintes-Maries-de-la-Mer, 58 % à Contes dans le Var, 57,4 % à Tarascon, 55,1 % à Hénin-Beaumont ou bien encore 53,8 % dans la commune voisine de Noyelles-Godault par exemple ; soit en triangulaire : 53,6 % à Saint-Gilles et 52,4 % à Aimargues pour Gilbert Collard dans le Gard ou 50,8 % à Bédarrides et 45,6 % à Monteux dans la circonscription de Marion Maréchal-Le Pen dans le Vaucluse. On pourra également citer le cas de la ville de Cavaillon, où le candidat frontiste Emile Cavasino a obtenu 49,3 % des voix face au député-maire sortant Jean-Claude Bouchet.

    2

D’autres communes présentent un profil potentiellement intéressant pour le Front National. Il s’agit de villes de gauche où le Front National a obtenu des scores très élevés dans le cadre de duel face à un candidat de gauche. Ces niveaux atteints par le Front National face à la gauche montre qu’une très large partie de l’électorat de droite local, privé de candidat au second tour, s’est reporté sur le Front National. Si en 2014, la gauche est sur la défensive au plan national (ce qui est envisageable vu le contexte socio-économique), le Front National peut espérer emporter certaines de ces communes comme Forbach, Harnes, Saint-Priest, Miramas, Arles ou bien encore Aubagne en bénéficiant à la fois d’un vote-sanction contre la gauche et du soutien massif d’un électorat de droite qui a déjà franchi la frontière en votant pour le Front National au second tour des législatives.

   
3.jpg

L'analyse de Jérôme Fourquet, directeur du Département opinion publique à l'Ifop :

Nous sommes partis des villes où le FN a fait plus de 40% au second tour des élections législatives en juin dernier. 77 communes se trouvent concernées, ce qui est tout de même un nombre important. Parmi ces villes, on trouve même un petit noyau dur où le Front national a franchi la barre des 50%. Il faut toutefois se garder de toute extrapolation trop mécanique : chaque élection a sa propre logique. Ce n'est pas parce que vous avez fait un bon score aux législatives que vous ferrez nécessairement un bon score aux municipales.

De plus, les élections municipales sont un scrutin très particulier : les électeurs sont en effet très regardants quant aux qualités personnelles du candidat qui se présente. On peut donc avoir un vote protestataire très favorable au FN pour les élections législatives, en revanche, une part significative de ces électeurs peuvent hésiter à voter pour le FN aux municipales.

Cela étant, on observe un nombre important de communes où le vote FN est très implanté, et où les potentialités de ce parti pour les prochaines élections municipales sont significatives. Le FN pourrait toutefois être confronté à un obstacle de taille : les municipales imposent, certes d'avoir un bon candidat, mais aussi de pouvoir composer des listes. Il ne suffit pas de trouver une personne, il faut en trouver une quinzaine, voire une vingtaine selon la taille de la commune, qui sont prêts à s'afficher sur une liste étiquetée Front national. Autre problème : il faut que la liste soit paritaire, moitié hommes, moitié femmes.

Autre donnée importante à prendre en compte : les communes que le FN pourrait conquérir lors des municipales de 2014 correspondent aux villes où le FN a fait de très bon scores au second tour des législatives face à un candidat de gauche. Il s'agit de villes où une partie très importante de l'électorat local de droite n'a pas hésité à se rallier au FN contre la gauche pour le second tour des législatives. Dans ces communes, aujourd'hui détenues par la gauche, le FN peut espérer des conquêtes. D'autant que, vu le contexte économique, on peut penser qu'il y aura un vote sanction contre la gauche qui est le parti au pouvoir.

Pour conquérir des communes, le FN est donc confronté à une double condition :
- que la commune en question soit détenue par la gauche ;
- que le FN ait réalisé dans cette commune un très bon score au second tour des dernières législatives face à un candidat de gauche.


atlantico

Partager cet article

Repost 0

commentaires